Ecuald

Sankhou Vajrayogini au NEPAL

Sankhou (Sankhu Bajrayogini selon l’appellation régionale) est un village situé à l’est de Kathmandou. Il est associé à Vajrayogini et est l’un des plus anciens lieux bouddhistes de la région de Kathmandou. Son histoire remonte au 5e siècle.

Le temple principal a été édifié à la demande du roi népalais Rajas Prakas Malla en 1655. Il contient à l’étage supérieur la représentation en bronze jaune de Vajrayogini à 4 bras, le supérieur droit brandissant une épée, le supérieur gauche une fleur, les autres membres étant dissimulés par des étoffes. Vajrayogini est debout entre une dakini à tête de lion à droite et une dakini à tête de tigre à gauche. A l’étage inférieur se trouve une autre statue de la même divinité à quatre bras, les deux supérieurs soutenant une épée et une fleur uptala tandis que les deux inférieurs tiennent un kapala et un couperet .

A l’étage supérieur se trouvent aussi les statues en bronze d’un Bouddha Shakyamouni et d’un Lokeshvara debouts. Le style évoque le Gandharva.

Le tremblement de terre de 2015 a endommagé ce temple. Les statues de l’étage supérieur sont  placées provisoirement dans cet autre édifice proche.

A proximité en contrebas se trouvent quatre grottes dans lesquelles il est dit que les 84 mahasiddhas indiens ont médité. Un lama pèlerin a expliqué que dans ces grottes ont médité Tilopa, Naropa, Marpa, Rechungpa et Shakya Sri.

Padmasambhava avait fait un pèlerinage à Sankhou. Il y avait rencontré Shakya Devi, fille d’un roi du Népal, et était allé avec elle à Yangleshö que les népalais appellent Pharping. Dans la grotte de Yangleshö dont on voit l’entrée ci-dessous ils ont pratiqué le yidam Visshouda Herouka aussi appelé Yangdak Herouka.

Entrée de la grotte de Yangleshö à Pharping

La biographie de Padmasambhava écrite par Yéshé Tsogyal et révélée par Nyang Ral Nyima Euser (THE LOTUS-BORN Shambala 1993) nous apprend que trois sortes d’obstacles apparurent par le fait du naga Gyonpo, du yaksha Gomakha et de Logmadrin de la dimension éthérée (?). A l’aide de Vajrakilaya les obstacles ont pu être écartés.

Padmasambhava a alors composé une sadhana réunissant Yangdak Hérouka et Vajrakilaya. Il l’a pratiquée et a réalisé le Mahamoudra.

Il est dit ailleurs que Marpa a séjourné longuement dans cette grotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.